La facture et l’entretien du trombone

8 juin 2010


Travail sur blog didactique du trombone cefedem

BROUILLON(pistes de travail)

Sujet traité la facture et l’entretien du trombone.

Axes de travail

origines

Évolutions

Fonctionnement acoustique

Alliage

Différents types de pavillons (matières) /diamètres rosé/argent /jaunes/

Différentes branches maillchort, argent…

PRINCIPAUX FABRICANTS Bach , Yamaha , conn, Courtois, Selmer, king , tomman,

La famille alto tenor basse

Trombone adaptés (aux plus jeunes); jupiter, Yamaha 350 c , prélude Courtois

Ado ; BS TB50

Les éléments à lubrifier (quels produits adaptés?

Éléments à controler

1. Les origines (travail à partir d sources wikipedia en cours)Les origines lointaines du trombone se trouvent probablement dans le buccin, sorte de tuba joué par les romains, dont il existait une variante en forme de « S » rappelant celle du trombone actuel — le terme buccin fut d’ailleurs repris au XIXe siècle pour désigner un trombone d’orchestre militaire dont le pavillon représentait une tête de serpent.


Gravure d’une sacqueboute

C’est probablement au XIIIe siècle qu’on eut l’idée d’ajouter deux tubes coulissants l’un dans l’autre à une trompette basse : la coulisse était née. L’instrument ainsi créé s’appela la sacqueboute ("sacquer" signifiant tirer vers soi et "bouter" pousser vers le sens opposé). Il ne s’agissait pas d’un instrument radicalement différent du trombone, mais d’une version légèrement plus petite.

Ce n’est qu’à partir du XVIIe siècle, que le nom italien de trombone fut progressivement utilisé pour désigner l’instrument. L’origine du mot vient de tromba qui signifie trompette et de one, un suffixe qui signifie grand. Ainsi, au sens littéral, un trombone est une grande trompette.

Pendant toute son histoire, le trombone, en raison de son principe simple, a subi peu de modifications, principalement de taille et de forme. Les plus remarquables sont l’apparition du trombone à piston au début du XIXe siècle dans lequel la coulisse est remplacée par les pistons mis au point en 1814 par Heinrich Stölzel, et celle du trombone complet par l’ajout du barillet breveté en 1839 par le facteur allemand Christian Friedrich Sattler.

2. Anatomie

Le trombone est constitué d’un tube cylindrique courbé comme un S allongé . La section suivant l’embouchure s’appelle la coulisse, elle permet au musicien de faire varier la longueur de l’instrument et ainsi d’obtenir la note désirée. Lorsque le tromboniste pousse la coulisse, il agrandit l’instrument et le son est plus grave, et lorsqu’il la tire, il rétrécit l’instrument et le son est plus aigu. Certains trombones ont des pistons à la place de la coulisse, et sont donc appelés trombones à pistons. La partie évasée par laquelle le son est émis se nomme le pavillon.

3. Principe de jeu

3. 1. Émission du son

Comme tous les instruments à embouchure, le son est produit par la mise en vibration des lèvres supérieures et inférieures, entretenue par l’air insufflé par l’instrumentiste. Cette pression est canalisée par l’embouchure dans le corps de l’instrument. La pression d’air crée une onde stationnaire dont la fréquence propre est imposée par l’instrument. La qualité du son dépendra alors de la qualité de la vibration, de la colonne d’air (donc de l’instrumentiste et de l’embouchure), et de la qualité du corps de l’instrument (matériaux, épaisseur, diamètre du tube, forme du tube…).

3. 2. Articulation du son

Le son peut être articulé grâce à la langue produisant différentes consonnes à l’intérieur de l’embouchure. Les articulations les plus courantes sont le détaché, la langue produisant la consonne "t", et le legato, avec la consonne "l" pour le legato articulé. Les trombonistes utilisent aussi les coups de langue doubles , en prononçant successivement les consonnes "t" et "k" pour jouer plus rapidement. Certains musiciens sont aussi capables de faire des coups de langue triples, quadruples, et même quintuples (sur un instrument à pistons, le legato articulé ne sera pas nécessaire). Une absence d’articulation entre deux notes situées sur une même harmonique donnera un glissando, un effet de style

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: